L'iridologie

L’iridologie est l’examen et l’analyse de l’iris. Elle permet d’étudier le terrain avec ses forces et ses faiblesses pour agir en prévention. En naturopathie, cela permet de comprendre les causes profondes des troubles et des dysfonctionnements. C’est pourquoi l’iridologie fait partie des outils essentiels du naturopathe. L’iridologue ne diagnostique pas la maladie mais analyse l’état des tissus à partir des signes révélés par les iris.

Le causalisme : la recherche de la cause

En naturopathie, le symptôme est considéré comme un signal d’alarme. Il ne suffit pas de l’éteindre pour régler le problème. On va plutôt chercher à comprendre pourquoi celui-ci s’est allumé. Cette recherche de la cause est la base de la naturopathie: le « tolle causam » de la célèbre citation d’Hippocrate :

Pour être un bon médecin, cherche la cause du mal et traite-le ; pour être un meilleur médecin, cherche la cause de la cause et traite-la ; mais pour être un authentique thérapeute, cherche la cause de la cause de la cause et traite-la.

Tout est dans tout et inversement

L’iris est une fenêtre ouverte sur tout l’organisme. Il est en lien avec tous les organes. Cela s’explique par le fait que tout le corps est reflété sur chaque partie du corps. Ce principe est d’ailleurs le fondement des techniques de réflexologie (lantaire, faciale, auriculaire, palmaire etc).Tout est dans tout et inversement : la partie est le juste reflet du tout.

Tels sont les yeux, tel est le corps. Hippocrate

L’observation des signes iridologiques

iridologie

Les prédispositions et l’état du terrain sont mis en évidence par l’observation des signes iridologiques : la couleur de l’iris, la présence de lignes circulaires, l’état de la collerette, la trame etc. Prenons l’exemple de la trame : La densité des fibres de l’iris, que l’on appelle la trame, est un indicateur important. En effet, des fibres denses et serrées indiquent une force vitale élevée et de bonnes facultés d’auto guérison. Inversement une trame relâchée, dont les fibres présentent des écartements (lacunes), indiquera qu’il y a une moindre résistance sur tous les plans (émonctorielle, métabolismes etc) et une fatigabilité importante. L’état de la trame sur les zones de l’iris correspondant aux organes permet de déceler leurs faiblesses. Il faudra en tenir compte dans le Programme d’Hygiène Vitale qui sera remis au client à la fin de la consultation.

Une photo de qualité de l’iris est nécessaire pour pouvoir étudier les petits détails de la trame et faire le bilan du terrain. Cette dernière conservée précieusement permettra de voir les changements au fil du temps car l’iris se modifie. Mais les signes inscrits dans l’iris ne s’effacent pas, ils s’ajoutent : l’iris permet donc de dresser un historique de l’évolution du terrain.

0 Partages
Back To Top
0 Partages
Partagez
Tweetez