Contamination par le ruthénium 106

C’est un radionucléide artificiel qui perd la moitié de sa radioactivité en 1 an. Une fois retombé au sol il va donc induire une contamination durable. Il est présent dans l’air depuis début octobre et viendrait du sud de l’Oural. Nous le respirons et il se retrouve aussi dans les aliments (les champignons et escargots importés). Cet incident aurait produit un dépassement des seuils maximaux de contamination des denrées alimentaires sur des distances de l’ordre de quelques dizaines de kilomètres autour du point de rejet. Le risque de trouver des aliments contaminés est donc quasi nul en France, mais cela confirme l’intérêt d’acheter local pour limiter les risques de contamination présent ou à venir!
Le ruthénium s’accumule dans les os.
La contamination n’est pas négligeable car elle est 375000 fois supérieure au rejet annuel maximal autorisé de la centrale nucléaire de Cruas en Ardèche. C’est une quantité risquée pour la population locale. « Les conséquences d’un accident de cette ampleur en France auraient nécessité localement de mettre en œuvre des mesures de protection des populations sur un rayon de l’ordre de quelques kilomètres autour du lieu de rejet » (IRSN).
Vous pouvez avoir des informations régulières, fiables et indépendantes sur la pollution radioactive grâce à la CRIIRAD.

sources :
http://balises.criirad.org/pdf/cp_criirad_17-11-10_radioactivite_%20ru106.pdf
http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20171004_Detection-ruthenium-106-en-europe.aspx
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ruth%C3%A9nium#Toxicit.C3.A9.2C_.C3.A9cotoxicit.C3.A9

0 Partages
Back To Top
Partagez
Tweetez
0 Partages